top of page

Du Débutant amateur au professionnel en difficultés

PRESTATAIRE indépendant  DE FORMATION PROFESSIONNELLE

 Déclaration Préfecture de Région ILE-DE-FRANCE N°11770687577 attribué sur dossier professionnel complet. 

Ne vaut pas agrément de l'Etat. Devis/Facture, Contrat de Formation Professionnelle,  Convention (Art. L.6313-3 et suiv. du CT)

(Demandes de financement notamment auprès de l'AFDAS et FIFPL) 

Adhérente SCORF
CNM-logo

Piano pour Vous

Meaux - Château-Thierry (Région de) - Paris

Cours de Piano, Formation Musicale

Éducation de l'Oreille, Histoire de la Musique, Analyse Musicale, Harmonie

par Professeur diplômé et expérimenté

Cours, Mini-stages privés, Stages collectifs
Soutien, préparation aux examens, concours, auditions…

A domicile, en Studio                     par Visioconférence 

CAMERA VISIOCONFERENCE
PIANO

UN PARCOURS ATYPIQUE

A L'ORIGINE DE SON ENSEIGNEMENT

Il s’agit là de bien comprendre l’importance d’apprendre le piano avec une technique parfaitement physiologique dès les premiers pas, d'où le rôle important et la responsabilité de l’enseignant.

Dès l’âge de 5 ans, Graziella GONZALEZ exprime le désir de faire de la danse puis du violon (comme son père, élève de Vincent CANDELA, premier violon solo à l’Opéra de Paris, et de Charles CAMBON, grand Baryton français, de l’Opéra de Paris)

 

Parce que « le piano devrait être la base pour tout musicien » dixit son père, Graziella commence le piano et le solfège à l’âge de 7 ans, en cours particuliers avant d’intégrer, à l’âge de 11 ans, le Conservatoire Municipal de Champigny-sur-Marne où enseigne son professeur, Simone BERNARD, élève d’Alfred Cortot et Marthe Morhange à l’École Normale de Musique de Paris.

PIANO

Remarquée pour ses facilités, sa sonorité et sa très grande musicalité par Monsieur DRUET, alors Directeur du Conservatoire  -qui deviendra Directeur de l’École Nationale de Perpignan et Inspecteur Général de la Musique- décide deux ans plus tard de la présenter au Maître Pierre SANCAN, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de PARIS, pianiste, compositeur et pédagogue de réputation internationale par sa conception de la technique pianistique, élève d’Yves NAT.

A la demande de Maître Pierre SANCAN, Graziella GONZALEZ se présente au concours d'admission en classe de "Solfège spécialisé" au Conservatoire National de Musique de Paris où elle est admise dans la classe réputée de Madame DURU-DELACOUR avec laquelle elle a suivi une remise à niveau pendant six mois, en privé. A son grand regret, elle en sort six mois après, avec une Première Médaille !  Elle rentre dans la classe d'Harmonie d'Albert DESENCLOS qui sera remplacé par Pierre LANTIER.

 

Parallèlement, elle suit une mise à niveau de technique pianistique pendant six mois avec Sylvie CARBONEL, élève du Maître qui supervise le travail une fois par mois, aux fins de se présenter au concours d’admission au Conservatoire National dans la classe du Maître qui, après l'avoir auditionnée et s'être exclamé "Oh! mon Dieu que les mains sont petites", l’accepte en raison de la qualité de son interprétation des œuvres et de sa sonorité, sous condition qu’elle arrive dans les deux premiers nommés au concours d’entrée (120 inscrits), ne disposant que de deux places dans sa classe. Yves HENRY arrive en tête du concours d'admission, Graziella, en seconde place.

 

Période malheureusement beaucoup trop brève pour l'approche technique diamétralement opposée à son jeu faussement « naturel », mais durant laquelle, grâce aux progrès acquis, Graziella obtient le prix d’Excellence de la Confédération Musicale de France, avec félicitations du jury.

PIANO

Durant ces 3 années passées à la classe de Maître Pierre SANCAN, les programmes sont chargés et changent chaque mois. Il est impossible de faire un travail technique approfondi. Graziella obtient une 3ème Médaille de piano, la seconde année, en raison des œuvres imposées, « trop grandes ».

Graziella GONZALEZ se trouve confrontée à un problème important : la répétitrice officielle, Marie-Madeleine PETIT de LANGERON, est une belle pianiste, mais avec une technique proche de Vladimir Horowitz, donc à l'opposée de celle de Pierre SANCAN,  et qui ne convient absolument pas à Graziella, et la fatigue beaucoup musculairement.

 

L’année suivante, bien que tout laisse à penser que la 1ère Médaille est acquise, en plein examen, Graziella fait plusieurs blocages musculaires (gonflement musculaire au niveau des avant-bras).

 

 

Le Maître décide cependant de lui faire passer le concours d’entrée en Supérieur, mais les œuvres imposées sont encore, et comme toujours, « trop grandes ».

 

Trop jeune pour analyser sereinement, très intimidée par la prestance du Maître et son admiration pour l'artiste, moralement très perturbée par cette fatigue musculaire et l’opposition de l’approche technique du Maître qu’elle n’a pas eu le temps d’approfondir, avec celle de sa répétitrice officielle, Graziella part sur un coup de tête. Ce qu'il lui reprochera dix ans après : "Pourquoi es-tu partie comme cela ? Pourquoi n'es-tu pas venue me parler ?" !

PIANO

Elle poursuit ses études en privé avec Germaine MOUNIER, alors professeur à l’École Normale de Musique de PARIS, qui lui permettra de "penser moins technique", et deux ans après, ayant la chance de voir imposer des œuvres qui conviennent  à ses mains, Graziella obtient ses Médailles d’Or de piano et de déchiffrage à l’École Nationale de Musique d’Amiens (classe de Madame HENRY – FÉVRIER).

Elle travaille ensuite pendant une année, avec Aline VAN BARENTZEN, pianiste prodige (Prix du CNSM de Paris à 10 ans), concertiste internationale, qui lui propose de présenter "pour commencer" le concours international de piano de Vercelli .

Ce que Graziella refuse, car elle sent bien que physiologiquement, quelque chose ne va toujours pas, même si la fatigue a disparu.

OEIL CONTOUR NOIR

Graziella GONZALEZ décide de faire ses propres recherches, en se basant sur les images qu'elle a conservées en mémoire du jeu pianistique de son Maître, Pierre SANCAN, et l'enseignement vocal qu'elle suit avec son professeur, l'un des rares disciples de Charles CAMBON, grand Baryton français de l'Opéra de Paris..

C'est précisément cette recherche personnelle et en tant que pédagogue qui, 10 ans après et malgré la petitesse de ses mains, lui permettra d'accéder à sa sélection (parmi des pianistes concertistes, ou Prix de Conservatoires Nationaux des États-Unis, Suisse, Japon...) pour des Académies Internationales de Piano en Suisse puis en Italie, avec les Maîtres Jean-Bernard POMMIER et Jean-François ANTONIOLI..., et à l'origine de la qualité de son enseignement pianistique, dont attestent de nombreuses attestations de parents d'élèves et élèves adultes de sa classe

PIANO

DE LA RECHERCHE 

A L'ENSEIGNEMENT PHYSIOLOGIQUE

OEIL CONTOUR NOIR
bottom of page